SWIMRUN testé et approuvé.

On a testé le SWIMRUN…!

Chacun de notre côté quelques jours auparavant…Qu'est-ce que je vais mettre? La combi, plutôt chaude ou courte pour pouvoir courir avec? Les chaussures avec ou sans chausstettes…Comment faire pour ne pas avoir d’ampoules…? J'espère que je ne vais pas avoir froid dans l'eau et pas trop chaud en course pied...Comment on se ravitaille? On scrute les trucs et astuces...le Jour J est arrivé, nous sommes sur place pour le briefing, important le briefing.

L'organisateur a la bonne idée de demander combien de personnes ont déjà participé à un swimrun...Sur les 256 (128 équipes) seules 5 personnes lèvent le doigt...Bref on est tous dans le même bain de la découverte et de l'aventure ! Impatients d'en découdre, avec une petite teinte d'appréhension. Il est H-1h00, quand nous commençons à nous apprêter. Crème anti-frottements, crème chauffante, tri-fonction, sous-vêtement nautique et combi néoprène (type shorty planche à voile), les 3 couches pour les frileux comme moi, 1 bonnet de natation néoprène sous celui de l’organisation, lunettes de natation claires, ceinture élastique artisanale pour porter le pull-buoy, percé pour laisser passer l’élastique, autour de la taille dans le dos pendant la course à pied...Road book marqué sur le bras, ça aide en course pour faire le point de l’avancement...Chasuble...nous sommes prêts. Nous nous rendons au départ... avec une certaine appréhension, avec l’eau annoncée entre 10°C et 13°C pour cette épreuve de 19km dont 2600m de natation en 7 tronçons et ses multiples enchainements avec la course à pied façon trail. Le départ est donné, pendant 3 kilomètres le peloton est contenu jusqu'à 1km du premier tronçon natation...

Ca y est nous y sommes, il était temps, nous commencions à avoir trop chaud sous la combi en courant. On rentre dans l’eau très fraiche…La marche est haute ! C’est le grand saut, à froid dans cette eau limpide et claire ! Mon coéquipier calmement prend son rythme, moi oppressé, je nage la tête hors de l’eau...Au bout de quelques dizaines de mètres, ça s’arrange, nous sommes maintenant dans le rythme. Un coup d'oeil de temps en temps pour surveiller son coéquipier, nous ne devons pas être distants de plus de 10m...Nous sortons au bout d'un peu plus de 600m de natation. On se relève ne sachant presque plus tenir debout, la tête tourne .Devant, la colline, c'est tout droit...150m à 200m en marchant et on se met à courir...Nous avions  été prévenus au briefing, la première transition est la plus difficile, après ça s'arrange...Pour nous, tous les espoirs sont permis ! Les jambes se délient la foulée s'améliore, nous cheminons en sous-bois avec une certaine euphorie, c’est un assez magique ! Quelques passants apparemment pas prévenus de cette première, ce retournent intrigués et surpris de notre accoutrement. Bref c’est sympa et on se marre doucement aussi !... 2ème tronçon de natation d'environ 210M de long, hop ! lunettes sur les yeux, pull-buoy entre les cuisses et Replouf ! Les automatismes viennent ! C’est fabuleux le corps humain, quelle capacité à s’adapter ! On se surprend soi-même ! C'est simple...nager en ligne droite en direction du drapeau... Les tronçons de natation alternent, 1 long, 1 court. Sortie de l'eau, un coup de main du bénévole est encore bienvenu. ‘Qu'est-ce que tu cherches?' Une dizaine de mètres plus bas je vois mon coéquipier se retourner, et se reretourner comme si il avait perdu quelque chose...Il a ses lunettes, il a son pull-buoy...Pourtant il cherche et se retourne ! 'J'ai perdu mon pull-boy!', 'Ben, non ! Il est dans ton dos !', ' Ah, oui, j'avais pas vu'...Le froid fait ses premiers effets ! Description: clown Aller c'est reparti! On court... Ils nous ont encore mis une côte...On s'y met tranquillement mais sûrement, jusqu'à la prochaine natation. De nouveau plus de 600m à s'enquiller, T° idem, les gants (palmés type aquafitness) s'alourdissent et le froid commence à gagner du terrain. On sort, le besoin de se ravitailler se fait sentir! Heureusement, ravito : 2 verres de boisson énergétique, un morceau de banane, un gel...4,3 Km de course à pied plus tard nous sommes réchauffés....au prix tout de même aussi d'une course à pied bien rythmée…Un gel énergétique de nouveau et nous nous lançons à l’assaut de ce dernier gros tronçon de natation : 675 m. Les chaussures s’alourdissent sérieusement…Heureusement, dans l'eau le pull-buoy nous aide bien....Nous sommes là pour relever ce nouveau challenge, le mental prend le dessus…Nager droit devant...Tout compte fait ça se passe mieux que ce que je craignais...Sortie de l'eau, 300m de course à pied avant de replonger sans réfléchir...Plus vite rentrés, plus vite nagé, plus vite sortis...Vraiment nous n’avons pas envie de trainer...Sortie de l’eau, nos épouses nous ont enfin retrouvés…Ca fait plus de 2h40 qu'elles nous cherchent ! Ils nous reste, 1,8Km à pied...La délivrance, on allonge, on a encore suffisamment d’énergie pour se faire une dernière fois plaisir pour le finish ! Temps final 2h50 env. sur ces 19km dont 2600m de natation en découvrant une discipline vraiment au contact des éléments et très instructive sur la capacité d'adaptation de l'organisme. Au cours d'une telle épreuve, le corps humain est en constante adaptation en fonction du milieu. Nous n’avions  pas encore connu une course aussi courte et aussi exigeante,  vraiment à essayer ! Pas de transition avec l'eau et la terre dans la continuité, c'est vraiment surprenant ! Enfin on comprend mieux aussi pourquoi les batraciens ont du sang froid !

 


Sortie_Eau.jpg
CoursePied.jpg
Natation.jpg
Reconfort.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com